Malgorzata Paszko

 

Malgo et chien

Présentation de l’exposition mars – avril – 2015.

Malgorzata Paszko est née à Varsovie en 1956.

En 1975, Ecole des Beaux-Arts de Varsovie., puis Ecole des Beaux-Arts de Paris.

En 1979, elle a 23 ans, elle est exposée par la galerie Le dessin dirigée par Claire Burrus à la FIAC.

Cette carrière débutée très tôt mérite d’être signalée car à cette époque, les artistes devaient attendre de longues années avant d’être remarqués et exposés. De  nombreuses expositions ont donc lieu, en particulier à la galerie Camomille à Bruxelles. Lorsque celle-ci arrête ses activités, la galerie Fred Lanzenberg pend la relève à partir de 1996. L’oeuvre y est exposée tous les deux ans. En 2006 one-woman show à ArtBrussels. Elle est exposée régulièrement par la galerie Koralewski à Paris, d’autres galeries en rance, Allemagne, Pologne et à Beyrouth par la galerie Mogabgab.

Malgorzata Paszko s’inscrit dans la mouvance du Paysage revisité, près d’elle Stéphane Erouane Dumas, Nathalie Grenier, Philippe Ségéral et bien d’autres.

Chaque artiste acquiert ce que l’on peut appeler la peau de sa peinture ou sa propre texture. Malgorzata s’est appropriée une technique qui consiste à employer une toile non préparée et une peinture très diluée qui traverse le support. Et, ce faisant, la nature qu’elle décrit est d’autant plus mouvante, changeante.

La volonté est dorénavant de transcrire ce qui est le plus important : la lumière.

Les nouvelles oeuvres exposées à la galerie marquent une nouvelle étape. Non que l’artiste voudrait s’éloigner de ce qu’il faut bien considérer comme une certaine figuration, mais elle prend du recul à l’égard du sujet. Qu’il s’agisse de paysages éloignés ou de plans rapprochés, c’est de lumière qu’il s’agit. Les ciels sont vaporeux, diaphanes, quelquefois menaçants. On évoque cette lumière du nord qu’affectionnent les peintres.

Les paysages, zones d’ombre lourde, frondaisons, sous-bois accentuent les jeux d’ombre et de lumière.

Et, bien entendu, tout ce qui a trait à l’eau et aux reflets. Lumière dédoublée lorsque le ciel se reflète dans l’étang, de sorte que cette lumière mange tout la surface de la toile.

 

fond galerie 2015

 

 

 Exposition Malgorzata Paszko – 12 mars au 30 avril 2015

 

 

 

 

 

Printemps, 200x175 - copie 3

Printemps – 2014 – pigments et liant – 175 x 200 cm

 

dans les 90x80cm - copie 2

Printemps 2 – 2014 – pigments et liant sur toile – 90 x 80 cm

 

 

 

pigmants et liant sur toile  - copie 3

Fleurs – 2015 - pigments et liant sur toile -120 x 27 cm

Nuages,130 x 210cm,2014

Nuages – 2014 – pigments et liant sur toile – 130 x 210 cm

 

Libre Culture 10-05-2015 - copie

 Libre Belgique – ARTSLibre 10/05/2015 – Claude Lorent

 

Artension - novembre 2014 -1

Artension – novembre 2014 – page 1

 

Artension - novembre 2014 - 2

Artension – novembre – page 2

 

 

Echo - 22.9.2012

Echo – 22.9.2012

 

COLLECT - octobre 2012

COLLECT – octobre 2012

 

Libre Culture - 5 octobre 2012

Libre Culture – 5 octobre 2012

 

Préface à l’exposition galerie Fred Lanzenberg – 2010
Sortir des Sentiers battus et aborder les Lumières de la ville pourrait être le titre de cette nouvelle exposition de Malgorzata Paszko.

Il ne s’agit pas de renier les somptueux Sous-bois traversés de lumière et d’ombre profonde. Chemins et sentiers de traverse, Nature qu’elle aime tant qu’elle la dédouble dans ses reflets. Elle a toujours dépassé la simple contemplation. Les vibrations qu’elle y apporte vont jusqu’à nous donner le sentiment d’apparitions, de surgissement, de naissance. Le halo de lumière s’apparente à une sorte de mirage. Et si certains des Reflets suscitent l’apaisement, d’autres au contraire, vont jusqu’à provoquer un certain vertige.

Pouvait-on parler d’un certain réalisme, elle s’en détache à présent au profit de de larges plages de lumière pure avec, en contrepoint, des bleus profonds.
Les verts ne sont là que pour nous rappeler qu’il y a encore paysage. Ce qu’il faut encore nommer Reflets est devenu alternance de bandes d’ombres et de lumières.
C’est une nouvelle écriture, l’abstraction n’est pas loin.
S’il était difficile, écrit Gérard Barrière, de situer l’heure à laquelle avait lieu la scène, certains tableaux nous entrainent maintenant dans la pénombre.
Une lumière surgit comme pour offrir un abri où se réfugier. Au loin, à peine visible, une autre construction aléatoire. Tout cela est empreint de mystère
et je me dis que, peut-être, dans des oeuvres futures, des personnages y évolueront, apparaissant, comme dans L’invention de Morel, de Bio Casares,
chaque nuit, pour s’y livrer au même rituel.
Alors ayant abandonné pour un temps la Nature, Malgorzata Paszko redécouvre, Vingt ans après, les Lumières de la ville. La nuit.
Les bâtiments sont flous, noyés dans la brume, peu de repères donc, un peu inquiétants. Seuls les lampadaires sont censés nous guider.
Quelquefois, transformés en une boule incandescente, nous serions plutôt aveuglés par ce que nous prenons pour la lune.
Dans ces villes que je ne reconnais pas, je pense entrevoir les souvenirs de l’artiste et son enfance en Pologne.
Le ton est donné, l’étrangeté au rendez-vous , l’oeuvre y aurait-elle gagné en profondeur et en intensité?

Ondine - 2005 - acrylique sur toile - 180 x 280 cm

Ondine – 2005 – acrylique sur toile – 180 x 280 cm

 

Nocturne I - 162 x114 cm - 2010

Nocturne I – 162 x114 cm – 2010

 

Eté 2 - 2010 - acrylique sur toile - 200 x 90 cm

Eté 2 – 2010 – acrylique sur toile – 200 x 90 cm

 

Reflet nocturne - acrylique sur toile - 120 x 190 cm - 2010

Reflet nocturne – acrylique sur toile – 120 x 190 cm – 2010

 

Reflet 2 - 2010 - acrylique sur toile - 130 x 160 cm

Reflet 2 – 2010 – acrylique sur toile – 130 x 160 cm

 

Vingt ans après - 2010 - acrylique sur toile - 190 x 270 cm

Vingt ans après – 2010 – acrylique sur toile – 190 x 270 cm

 

Sans titre - technique mixte sur toile - 1997 - 30 x 60 cm

Sans titre – technique mixte sur toile – 1997 – 30 x 60 cm

 

Sans titre technique mixte sut toile - 33 x 41 cm

Sans titre technique mixte sut toile – 33 x 41 cm

 

Encre 1- 150 x 50 cm - 2009

Encre 1- 150 x 50 cm – 2009

 

Encre 2 - 150 x 62 cm - 2009

Encre 2 – 150 x 62 cm – 2009

 

Encre 3 - 100 x 80 cm - 2009

Encre 3 – 100 x 80 cm – 2009

 

Danièle Gillemon - MAD - 15.02.10

Danièle Gillemon – MAD – 15.02.10

 

Libre Culture-Roger-Pierre Turine- 1er octobre 2010

Libre Culture-Roger-Pierre Turine- 1er octobre 2010

 

Artnews septembre 2010

Artnews septembre 2010

 

L'Echo - avril 2008

L’Echo – avril 2008

 

Livre Culture - avril 2008

Livre Culture – avril 2008

 

ArteNews 2008

ArteNews 2008

 

MAD - avril 2008

MAD – avril 2008

 

Danièle Gillemon - Le Soir - 1998

Danièle Gillemon – Le Soir – 1998

 EXPOSITIONS PERSONNELLES

1979 – Galerie Le Dessin – Parus.

1980 – Centre Culturel de Brétigny-sur-Orge

1981 – Galerie Camomille – Bruxelles.

1982 – Galerie Le Dessin – Paris.

1983 – Galerie Le Dessin – Paris. 1984 – FIAC, Grand-Palais – Paris – Galerie Le Dessin.

1985 – Galerie Camomille – Bruxelles 1986 – Galerie Pokaz – Varsovie.

1987 – Galerie Claire Burrus – Paris. Galerie Koralewski Paris.

1988 – Galerie Keats – Knokke-le-Zoute.

1989 – Galerie La Tour des Cardinaux – L”Isle-sur-la-Sorge.
Galerie Hodel- Zurich.

1990 – Galerie Lamaignaire-Saint Germain – Paris.
Galerie Pro Arte – Freiburg.Galerie Titanium – Athènes.
Galerie Fred Lanzenberg – Bruxelles.

1992 – Galerie Martine Queval – Paris.

1993 – Galerie La Tour des Cardianaux – L’Isle-sur-la-Sorge.

1994 – Galerie Dominique Lange – Dudelange – Luxembourg.
Galerie Koralewski – Paris.
Galerie Pierre Nouvion – Monaco.
Centre Culturel d’Orbec – France.

1995 – Institut Culturel Français – Dresde, avec Axel Cassel.

1996 – Galerie Fred Lanzenberg – Bruxelles
Henry Bussière Art’s – Paris.
Clairmarais- Kunsthuis – Turnhout.
Galerie La Tour des Cardinaux – L’Isle-sur-la-Sorge.

1997 – Centre d’Art Contemporain Raymond Fabros, Mont de Marsan.
Galerie Alice Mogabgab Beyrouth.

1998 – Galerie Fred Lanzenberg – Bruxelles

1999 – Galerie La Tour des Cardinaux

2000 – Maison de la Culture – Metz
- Galerie Municipale de Dudelange – Luxembourg

2001 – Galerie Pro Arte – Freiburg – Allemagne.

2002 – Galerie Alice Mogabgab – Beyrouth.

2003 – Galerie La Tour des Cardinaux – L’Isle-sur-la Sorge.

2004 – Galerie Fred Lanzenberg – Bruxelles.
Galerie Koralewski – Paris.
ART PARIS – Galerie Koralexski.
Tryptique – Angers avec Axel Cassel- Galerie Fred Lanzenberg

2005 – Galerie Alice Mogabgab – Beyrouth.

2006 – ARTBrussels – Galerie Fred Lanzenberg.

2007 – ART PARIS – Galerie Koralewski avec Roger Decaux et Paul de Pignol.
Galerie Alice Mogabgab – Beyrouth.
Galerie Koralewski – Paris.
Galerie Lillebonne – Nancy
Galeria Studio – Varsovie.
Galerie Michèle Guérin-Limetz-Villez

2008 – Galerie Fred Lanzenberg – Bruxelles.

2009 – Galerie Alice Mogabgab- Beyrouth.

2010 – Espace Culturel Les Dominicaines – Pont-L’Evêque.
Galerie Alice Mogabgab Beyrouth